Santé


Aujourd'hui la santé est considérée comme un état de bien être total physique, social et mental de la personne. Ce n'est pas la simple absence de maladie ou d'infirmité.
Auparavant, la santé était l'état contraire de la maladie. S'occuper de l'accès à la santé revenait à lutter contre les maladies.
Avec la définition de l'O.M.S., la prévention et les soins ne sont pas les seuls moyens au service de la santé, il y a aussi : les lois, les règlements, les orientations politiques en environnement, aménagement du territoire... La santé de la population devient une responsabilité collective ( Charte d'Ottawa en 1986).


Masseur / Masseuse kinésithérapeute


Le masseur-kinésithérapeute est un spécialiste de la rééducation quelle soit motrice ou fonctionnelle. Il intervient auprès d'enfants ou d'adultes à la suite d'une entorse, d'une scoliose, de difficultés respiratoires... Il étudie le dossier médical (radiographies, ordonnances du médecin référent...) du patient et pratique un examen clinique avant de définir les méthodes et les moyens à mettre en oeuvre.
Le masseur-kinésithérapeute utilise de nombreuses techniques: l'hydrothérapie, l'électro-physiothérapie, les massages (massage classique, drainage lymphatique manuel, techniques ou méthodes de massages à visée réflexe, etc...) mais aussi des mouvements de gymnastique à l'aide d'appareils, de poids (mobilisations passives ou actives, gymnastique orthopédique, renforcement musculaire, rééducation proprioceptive, contentions souples.)
Il intervient parfois, sans prescription médicale, dans le domaine sportif pour la remise en forme, la relaxation ou dans le domaine esthétique avec des exercices de relaxation pour le visage.

Pour exercer ce métier il faut une bonne résistance physique car le masseur-kinésithérapeute  travaille le plus souvent debout et produit des efforts physiques prolongés. De plus, il doit faire preuve d'une réelle empathie vis-à-vis de ses patients afin de les rassurer et de les accompagner dans leurs efforts et leurs progrès.







Le masseur-kinésithérapeute et la masso-kinésithérapie.
La masso-kinésithérapie est l'application d'exercices basés sur des principes scientifiques adaptés au renforcement musculaire, à l'endurance et à la mobilité de personnes ayant des limitations fonctionnelles avec un besoin prolongé de conditionnement physique.
En France le titre de masseur-kinésithérapeute est réservé au personnes ayant obtenu d'une part un Diplôme d'État Français ou Européen validé par le Conseil National de l'Ordre de Masseurs Kinésithérapeutes- inscrite dans le livre III du Code de Santé Publique - et d'autre part en étant inscrit au Conseil National du Conseil de l'Ordre des Masseurs Kinésithérapeutes [France]exerçant cette profession paramédicale. Elle concerne principalement la rééducation fonctionnelle par le mouvement et le massage.

Le niveau d'accès : bac + 3
Salaire au début : 1700 ¤
Les différents statuts : Statut fonctionnaire, Libéral, Statut salarié

domaines professionnels :
Fonction publique, Santé - Social - Bien-être

Le masseur kinésithérapeute est spécialisé et peut être spécialisé dans les domaines suivants :
les massages,le drainage lymphatique manuel,la kinésithérapie respiratoire de l'adulte et de l'enfant, les postures et actes de mobilisation articulaire,la mobilisation manuelle de toutes les articulations, à l'exclusion des man½uvres de force, notamment des manipulations vertébrales et des réductions de déplacement osseux.

Beaucoup peuvent être spécialisés dans les activités sportives telles que le renforcement musculaire (sportif ou post-traumatique),les étirements musculo-tendineux. Mais aussi dans la réalisation et application de contentions souples, adhésives ou non, d'appareils temporaires de rééducation et d'appareils de postures.
La rééducation sensorielle-motrice (s'adresse plus particulièrement aux troubles neurologiques) ;
- la rééducation des troubles de l'équilibre (rééducation neuro-vestibulaire).
- la relaxation neuromusculaire ;


Il y a différentes techniques de physiothérapie avec lesquelles il peut exercer son métier.

le domaine de l'électrothérapie :
applications de courants électriques : courant continu (ou galvanique), galvanisation, diélectrolyse médicamenteuse, le choix du produit médicamenteux étant de la compétence exclusive du médecin prescripteur, et courant d'électrostimulation antalgique et excito-moteur ;

L'utilisation des ondes mécaniques (infrasons, vibrations sonores, ultrasons) ;
L'utilisation des ondes électromagnétiques (ondes courtes, ondes centrimétriques, infrarouges, ultraviolets) ;

Les autres techniques de physiothérapie :
thermothérapie et cryothérapie, à l'exclusion de tout procédé pouvant aboutir à une lésion des téguments.
la kinébalnéothérapie et hydrothérapie.
la pressothérapie.
la rééducation périnéo-vésico-sphinctérienne.

Il peut également intervenir conjointement avec un médecin pour :
- pratiquer des élongations vertébrales par tractions mécaniques (mise en ½uvre manuelle ou électrique).
- faire pratiquer de la rééducation cardio-vasculaire de sujets atteints d'infarctus du myocarde récent et à procéder à l'enregistrement d'électrocardiogrammes au cours des séances de rééducation cardiovasculaire, l'interprétation en étant réservée au médecin ;
- faire pratiquer de la rééducation respiratoire et/ou faire des aspirations trachéales chez un malade trachéotomisé ou intubé.

Les techniques de masso-kinésithérapie sont réalisées suite à un ou plusieurs bilans effectué(s) par le masseur-kinésithérapeute afin d'établir un diagnostic kinésithérapique permettant de définir le nombre de séances à réaliser et d'adapter les techniques aux besoins du patient.

Rééducation
Rééducation directe
rééducation neurologique
rééducation en neurologie pédiatrie
rééducation des affections traumatiques ou non de l'appareil locomoteur
rééducation respiratoire
rééducation gériatrique (gériokinésithérapie)
rééducation cardio-vasculaire
rééducation des troubles trophiques vasculaires et lymphatiques
rééducation posturale
rééducation des affections rhumatismales
rééducation des brûlés
rééducation en réanimation.
Rééducation de séquelles
rééducation de l'amputé, appareillé ou non
rééducation abdominale, y compris du post-partum à compter de l'examen postnatal
rééducation périnéo-sphinctérienne dans les domaines urologique, gynécologique et proctologique, y compris du post-partum à compter du soixantième jour après l'accouchement
rééducation cutanée et des brûlés

La rééducation d'une fonction particulière
rééducation de la mobilité faciale et de la mastication
rééducation de la déglutition et linguale
rééducation des troubles de l'équilibre
rééducation du périnée
rééducation de la main
X